Jeudi 09 juin


Arrivée dans la nuit des 2 camions du Team TCS.

Sous un soleil magnifique et plus de 30°C la 1ère partie de l'équipe installe la structure et accueille les véhicules d'exposition de notre partenaire Palfinger.

Le soleil se couche doucement sur le circuit de Nogaro avec un ciel qui s'assombrit peu à peu.


Vendredi 10 juin


Le Team se lève sous la grisaille avec la pluie qui ne demande qu'à tomber.

9h30, Franck et Antonin prennent le volant de leur monture avec deux ambitions différentes.

Notre poulain s'attache à découvrir et s'approprier le circuit. Quant à Franck et l'équipe de mécaniciens, ils poursuivent leur travail sur le train arrière du VN. La piste est sèche.

En retour de ces essais, l'équipe modifie les réglages des amortisseurs.

Voila que la pluie se met à tomber, ce qui compromet la suite des essais pour le VN. Antonin poursuit sa découverte du circuit et progresse à chaque séance.




Samedi 11 juin


Le temps est couvert, limite à la pluie mais heureusement il se dégage peu à peu. Franck et Antonin se lancent pour les derniers essais libres de ce we. Franck fait ses remarques sur les modifications pour toujours et encore développer le VN. Antonin poursuit encore et encore son appropriation du camion sur ce circuit.


Essais qualificatifs - Après quelques tours pour chauffer les pneus, Franck  fait le 7ème temps à 0,51 de Sousa.

Antonin quant à lui ne pourra pas prendre le départ de cette séance d’essais puisqu’il a cassé un disque de frein et n’a pu le changer à temps. Ce qui signifie qu’il devra partir en dernier de la première course… de quoi le motiver  à faire le spectacle avec de belles bagarres pour remonter!

Nous attendons le verdict de Franck sur les modifications faites sur les réglages d’entre deux séances mais d’après les chronos, cela semble être bénéfique.

Il reste une minute 20 donc ce sera dans ce dernier tour que Franck pourra améliorer  et gagner une place.

Drapeau à damier et voilà ! Une place de mieux. Sous condition d’éventuelles décisions de la Direction de course, Franck partira  6ème à la première course (3ème ligne)

L'équipe décide que le VN ne participera pas aux essais privés jusqu'au lendemain car il faut une piste sèche, sous les mêmes conditions pour pouvoir améliorer ses performances.


La journée se termine chez Palfinger avec les Teams Truck Toulousain,  CCC et le Team TCS autour d'un repas commun et très convivial.

Et maintenant, place aux animations Urban Trial show

COURSE 1

15H18 … tour de chauffe et … Feu vert … la course est lancée …. Labadie passe Teodosio à moitié du 1er tour.  Antonin a déjà repris 2 places. Alors que Franck était 5ème, dès le 1er tour, il sort sur un freinage « chaud » avec Sousa et Teodosio dans ses pare chocs mais à peine un virage plus loin il reprend sa place.
Laurine Orsini est à l’arrêt. La bagarre est serrée entre les VTR et Franck qui garde le cap. Antonin est 14ème. Devant, le quatuor de tête (Rodriguez, Robineau, Montagne, Labadie dans l’ordre ) poursuit l’enchaînement des virages sans trop de bagarre même s’il ne faut pas se louper. Franck avec son camion précis nous fait montre d’un grand pilotage.  Teodosio passe Sousa, ce qu’il fait qu’ils perdent quelques mètres sur Franck. La très belle surprise vient de Vincent Crouzade qui est devant son « maître »  Patrick Chatelain. Ce jeune fait lui aussi preuve de très belles qualités de pilotage. Teodosio tente à plusieurs reprises l’attaque sur Franck et après 4 virages, il parvient à le passer. Au freinage suivant, ils sont côte à côte. Franck ne va pas se laisser faire. Devant, Thomas Robineau tente lui aussi de passer Rodrigues. Antonin remonte encore et passe Martial Defaye. . Lionel commence à revenir sur le duo de tête. Rien n’est joué en pôle. Viencent Crouzade est dans les pare chocs de Stéphane Languillat et Antonin a pris son envol (il est 13ème) … Lionel est le plus rapide sur ce tour, il reste 5 tours. Vincent Crouzade passe Stéphane mais fait une petite erreur et vient mettre les roues dans l’herbe … ce dont profite Stéphane pour reprendre sa place. Pas de changement dans les deux tours suivants. Vincent Crouzade est repassé devant Stéphane… quel prodige, sachant que son camion n’est pas de toute première jeunesse ! T. Robineau ne lâche pas la pression sur Rodrigues, Vincent creuse l’écart sur Stéphane. …. On attaque le dernier tour…. T. Robineau donne tout et Lionel guette l’occasion d’une ouverture. Patrick vient de percuter David Marco Bermejo… mais repart malgré l’impact.

Sous le drapeau :


Sans modification de la Direction de Course, Franck partira donc en pôle à la course 2.... comme bien souvent à Nogaro ...

Debrifing de fin de manche... ça a l'air sérieux.. Petit problème technique : Franck a fait chauffer les disque au rouge. Problème d'arrivée d'eau de refroidissement des freins. Il a tout consommé sur cette manche. Un peu de travail pour l'équipe entre ces deux courses... Le problème est qu'entre le temps de sortie du parc fermé et l'heure de la pré-grille, il n'y a que 30 minutes pour faire le point et les modifications... Sachant aussi qu'il y a deux camions à "préparer".  

Un problème électrique sur le camion de Lionel Montagne ayant entraîné un dépassement de vitesse autorisée, le camion du team ARAVI est déclassé et  partira des stands en toute dernière position . Ce qui permet à Franck de gagner une place (4ème à la 1ère course) il partira donc sur la deuxième ligne pour la course 2. Quant à Th. Robineau il prend 40 secondes de pénalités pour « overspeed »

Le classement devient :

1/ Rodrigues José

2/ Labadie JC

3/ Teodosio J

4/ Conti Franck

5/ Robineau Th.

6/ Sousa J.

7/ Garcia Ignacio

8/ Crouzade V.

9/ Languillat S.

10/ Chatelain Patrick

11/ Bermejo

12/ Vincent Antonin

13/ Defaye Martial

14/ Rodrigues Manu

15/ Descoffres Sébastien

Non classés : Laurine Orisini et Lionel Montagne


Course 2

Lancement du tour de chauffe. José Teodosio et Thomas Robineau se touchent au départ. Franck conserve sa place sur la première partie du circuit. Jean-Claude Labadie tente l’attaque sur Franck pendant que Lionel Montagne attaque sa remontée, le couteau entre les dents. Il est déjà  en milieu de peloton à moitié du tour. En tête, au premier tour, Th. Robineau, J. Teodosio, J. Rodrigues J., JC Labadie  (qui vient de passer Franck) puis Franck. Antonin est 14ème avec Martial Defaye dans ses pare chocs. Les batailles se livrent de toute part. Th Robineau creuse l’écart. Antonin va tenter une remontée sur Patrick Chatelain. Lionel poursuit encore son ascension et se retrouve juste derrière Franck au 2ème tour… « Lionel pourrait déplacer des montagnes » annonce le speaker ! (À juste titre). Vincent est derrière Stéphane Languillat. Ils se livrent la même bataille qu’à la première course. Patrick serait il à l’abandon ??? Il n’apparaît plus ! Au passage du 4ème tour, on retrouve Th. Robineau, J. Teodosio,  J. RodriguesJ., JC Labadie, Lionel Montagne, Franck , J. Sousa, Garcia Ignacio, Viencent Crouzade, Stéphane Languillat, Rodrigues M., Antonin, Martial Defaye, Bermejo, Descoffres et Laurine Orsini. Il FAUT que Franck conserve cette 6ème place. Lionel gagne encore des mètres sur Labadie. Antonin se détache de Martial Defaye. Stéphane est toujours derrière Vincent, lui mettant une terrible pression que le jeune pilote ne semble pas sentir…. Rodrigues lui aussi tente de jouer la pression sur Teodosio, tandis que Labadie voit peu à peu grossir la silhouette du camion de Lionel dans ses rétros. Bermejo dépasse Martial. Lionel va pouvoir tenter maintenant le dépassement sur Labadie. Il ne devrait pas y en avoir pour longtemps avec ce coup de volant ! Antonin gagne du terrain sur Manu. Christophe Miquel reprend la piste pour assurer le spectacle. Franck est seul. La bataille se trouve entre les concurrents de la 2ème à la 5ème position. Stéphane passe côte à côte le virage avec Vincent et gagne une place. Antonin se fait passer par Bermejo qui remonte dans la foulée sur Manu. Lionel est encore 5ème derrière un Labadie qui ne lâche rien. Sousa, Robineau et Franck ne livrent pas de bataille, la distance entre ces concurrents étant trop grande. 3 tours avant le drapeau à damier …

Les concurrents en bataille vont devoir passer Christophe. L’occasion pour les uns ou les autres ? Non, rien ne change. Vincent après quelques tours à se laisser mettre la distance revient à l’attaque sur Stéphane. Dernier tour… Antonin part à l’attaque sur Manu, Lionel sur Labadie et Rodriguez sur Teodosio. Antonin passe Manu juste avant que le drapeau à damier ne s’abaisse.


Sous le drapeau :



L’équipe des mécaniciens va maintenant se mettre à l’œuvre pour que les camions reprennent la piste en « bonne santé » demain. Le VN présente encore un problème de refroidissement des freins arrière  qui n’a pu être correctement corrigé, faute de temps entre les deux courses.

Résultats officiels après décision de la Direction de course

Dimanche 12 juin

Petit réveil de la mécanique….

Le dimanche se lève sous un ciel mitigé et une température de 15 degrés…

L’équipe des mécaniciens a apporté des modifications sur le VN, toujours sur les suspensions et amortisseurs… Il faut parvenir à des réglages permettant de passer toute la puissance moteur. Antonin et Franck montent en selle pour la séance de warm-up. La piste est glissante du fait de l’humidité et froide, ce qui ne facilite pas le « grippe » des bolides.

En sortie de séance le verdict tombe : les réglages sont satisfaisants! Nous verrons lors des essais qualificatifs si le chrono en témoigne.


09h20 : départ pour les essais qualificatifs. Les premiers tours servent à mettre en chauffe et surtout laisser de la distance entre chaque concurrent pour ne pas être gêné en plein chrono.

Antonin rentre aux stand puis repart … ce n’était qu’un problème de radio.

Franck finit son premier tour: déjà une seconde de gagnée par rapport aux essais qualifs d’hier. De la fumée se dégage d’un coup sur la piste…. José Rodrigues est à l’arrêt. Au vue de la fumée, ce doit être le turbo qui a lâché. Malheureusement pour lui mais aussi pour les autres puisque cet incident a laissé de l’huile sur la piste. Cela va donc être difficile d ‘améliorer  les temps. Franck est toujours 5ème. Tous décident de tenter encore d’autres réglages. Pour Antonin, c’est un 17ème chrono. Aucun des 10 premiers concurrents n’améliore le temps du premier tour. Antonin a gagné deux places.  

Résultats officiels après décision de la Direction de course

José Rodrigues ne s’est pas arrêté de suite sur le bas côté… L’huile sortie par l’échappement a pris feu et les commissaires de piste ont du éteindre  à deux reprises à l’extincteur… Ces faits ne jouent pas en la faveur de Rodrigues car cela va rendre plus complexes les réparations à faire dans un temps très court avant le départ de la course 3

Course 3

11h18 - les concurrents entrent en piste pour se mettre en place sur la grille.

11h26 tour de chauffe derrière le « pace truck »

11h28 le départ est lancé …. Oula … ça touche au départ… les deux VTR sont à l’arrêt ainsi que le 25 (Bermejo)… Drapeau rouge ! Comme un tour complet n’a pas été effectué, le départ se refera d’après la position initiale et non selon le classement après incident. Le camion de Teodosio ne reprendra pas la piste… et il semble au vue des dégâts qu’il ne puisse se représenter pour la C4 cet après midi. Franck lui même a échappé de peu au carton. Le temps de sortir les camions de la piste, le speaker interroge les pilotes…. Lionel : « au départ, on m’a fait une queue de poisson à la portugaise » Franck : « J’ai mis le pied sur le frein pour éviter l’impact, mais derrière moi il a du oublier d’appuyer sur la pédale et m’a donné un peu d’avance … » Voici donc deux pilotes qui ont eu chaud lors de ce départ mais heureusement sans incidence à l’exception de quelque carénage endommagé pour Lionel.


Le 2ème départ est lancé… Tour de chauffe. Sur les 3 concurrents accidentés, seuls Sousa et Bermejo reprennent la piste

11h49 : feu vert . Ce 2ème départ est bien plus « sage ». Sousa passe Franck au premier tiers du circuit. Franck ne veut sans doute pas se faire pousser dans l’herbe et préfère rester sur la piste pour reprendre plus tard sa place. Th Robineau a pris la tête et commence à creuser l'écart. Sortie de la ligne droite du 3ème tour, au 2ème virage, Franck met la pression  à Rodrigues qui va à la faute et sort dans le bac à gravier. Bermejo est juste derrière Antonin, il devrait donc pouvoir remonter sur lui. Au 3ème tour, Franck est 5ème avec Sousa devant lui (qui tourne normalement 1 seconde moins vite). En pôle, Th Robineau est désormais seul, suivent ensuite JC Labadie et Lionel Montagne, puis un peu plus loin, Sousa et Franck. La seule bagarre de cette manche pour l’heure est celle d’Antonin et Bermejo, Antonin tient bien la pression mais finit par se faire passer. Les pilotes semblent plus « sages » , certainement refroidis par le premier départ … à l’exception de Sousa qui semble être le couteau entre les dents mais Franck ne lâche rien et revient dans ses pare chocs . Il lui met une pression terrible, ce qui a pour effet de le faire sortir de la piste. Franck est maintenant 4ème. Comme prévu, Franck ne se laisse pas facilement dépasser pour rien… il savait qu’avec ce concurrent, il était préférable d’assurer les roues sur la piste au départ pour mieux reprendre sa position par la suite. Antonin et Franck sont désormais seuls sans bagarre. Lionel part à l’attaque de JC Labadie et le dépasse. Et maintenant Vincent Crouzade s’attaque à Garcia Ignacio mais ne peut le dépasser avant le drapeau à damier.

Sous le drapeau :

Petite parade des pilotes FIA / FFSA sur la piste

Départ 1

Départ 2

Cette année, sur le circuit de Nogaro, on a connu un record d'affluence avec plus de 10 % de spectateurs par rapport à l’année dernière.  (40.000 !)


Course 4

17h15 - Les pilotes attendent l’ouverture  de la grille pour pouvoir prendre la piste de cette dernière course du WE.

Sur la grille (départ en grille inversée pour les 6 premiers) : 1/Ignacio Garcia - 2/Stéphane Languillat - 3/Franck - 4/JC Labadie - 5/Lionel Montagne - 6/Th. Robineau - 7/Vincent Crouzade - 8/ Patrick Chatelain - 9/Bermejo - 10/Antonin - 11/Martial Defaye - 12/Manu Rodrigues - 13/Descoffres Sébastien - 14/ Jose Sousa

José Rodrigues et Christophe Miquel prendront quant à eux le départ depuis les stands après le passage de l’ensemble des concurrents. Th. Robineau aurait-il des soucis ? Ses mécaniciens semblent soucieux et sont les outils à la main sur la piste …. Nous le saurons très vite. Il ne reste que quelques minutes avant le départ de cette C4.

17h38 le départ du tour de chauffe derrière le « pace truck » est lancé. 17h40 GO ! Feu vert !

Franck prend une place et se retrouve derrière Stéphane, suivi de Lionel et T. Robineau puis Labadie qui double Ignacio Garcia. Th Robineau vient au contact sur Lionel.  Franck est toujours second au ¾ du premier tour. Th Robineau  passe Lionel. Franck tente de dépasser Stéphane  mais Th Robineau et Lionel en profitent pour le passer lui-même.  Stéphane est toujours premier dans le début de ce 2ème tour… Mais Th Robineau lui ravit la première place. Franck est 4ème avec JC Labadie dans ses pare chocs. Th Robineau s’envole. Rodrigues est 6ème en remontant très vite. Lionel passe Stéphane et Franck le suit très vite et devrait en faire de même. Antonin s’attaque à Manu. Stéphane se loupe au freinage. La bataille est magnifique… mais triste de voir Stéphane à l’arrêt: il est parti tout droit (certainement un problème technique) . Lionel est parti récupérer les mètres qui le séparent de Th Robineau.  La bataille est désormais entre Franck et JC Labadie. Plus loin les deux Iveco du Truck Toulousain qui se bagarrent. Labadie tente une attaque sur Franck. Antonin livre lui aussi une bataille: il met la pression sur Manu tout en gérant Martial Defaye  dans ses pare chocs. JC Labadie tente encore et encore de passer Franck. José Rodrigues remonte. Il faudrait qu’il mette la pression sur JC Labadie. Vincent Crouzade  est toujours derrière Patrick Chatelain « collé-serré » JC Labadie met vraiment la pression sur Franck: sans cesse il part à l’attaque. Le cœur bat la chamade tant ce spectacle est intense. En bout de ligne droite, JC Labadie récupère la 3ème place avec Jose Rodrigues dans ses pare chocs désormais. Et c’est à l’autre extrémité de la ligne droite des stands que J. Rodrigues passe Franck. Il a livré une magnifique bataille face à ces écuries professionnelles. Antonin est toujours dans la même position. Mais rien n’est joué avant que le drapeau à damier ne soit agité ! Encore 4 tours ! Lionel a gagné quelques mètres sur Th Robineau mais cela semble trop peu pour revenir en 3 tours, la distance qui les sépare est encore trop importante. Antonin a mis la pression sur Manu qui est parti à la faute passant derrière Martial Defaye. Il ne semble plus y avoir de possibilité de changer le classement des 6 premiers à moins d’un ennui technique. Nous sommes à deux tours de l’arrivée.

Vincent est toujours derrière Patrick à vraiment un cheveu. Antonin garde le cap. Le drapeau à damier s’abat …. Et signe la fin de ce WE.

Classement sous le drapeau :





Ces résultats seront confirmés ou non après les contrôles  et décisions de la direction de course.

RETOUR ARCHIVES